C ° Vert Gazon / Lawngreen

C ° Vert Gazon / Lawngreen

Vert gazon : appartient au champ chromatique regroupant les couleurs situées sur le cercle chromatique entre le jaune et le bleu....


Vert gazon : appartient au champ chromatique regroupant les couleurs situées sur le cercle chromatique entre le jaune et le bleu. Contrairement à d'autres couleurs, qui changent de nom quand elles sont lavées de blanc ou rabattues avec du noir, le vert conserve son nom, vert pâle ou vert foncé, vert vif ou vert grisâtre. C'est la couleur de la nature par excellence dû à la chlorophylle présente dans la plupart des feuillages de la végétation, de l'herbe aux feuilles des arbres ou encore des minéraux comme l'émeraude et la malachite qui contiennent souvent du cuivre.
La couleur vert gazon ou herbe quant à elle correspond à un vert jaunâtre soutenu, couleur de l'herbe.

Omniprésente dans notre société, il n'en pas toujours été ainsi de la couleur verte. En Occident, elle a longtemps été une couleur à symbolique plus négative que positive, et ce, principalement en raison de son instabilité. En effet, ce n'est qu'au XVIIIe siècle que les chimistes obtiennent du vert en mélangeant le jaune et le bleu, d'où le classement –revu depuis – du vert en « couleur complémentaire ». Mais cette théorie aura la vie longue : Mondrian, au XXe siècle, sous l'influence du Bauhaus qui prône les couleurs dites « primaires », le blanc et le noir uniquement, bannit le vert de presque toutes ses peintures. Le vert avait jadis la particularité d'être une couleur chimiquement instable, ses colorants tiennent mal sur les fibres textiles, les peintures vertes s'usent rapidement face à la lumière. Les pigments verts sont corrosifs, d'où, en allemand, le Giftgrün (vert poison). De même, en photographie, quand les couleurs passent, c'est toujours le vert qui s'efface en premier. La symbolique du vert est liée au mouvement et au changement.

Couleur du hasard, du jeu, du destin, de la chance… Dès le XVIe siècle on jette les cartes sur des tapis verts dans les casinos de Venise. Le vert représente la chance mais aussi la malchance.Au fil du temps, c'est la dimension négative qui l'a emporté : à cause de son ambiguïté. On représente les mauvais esprits, démons, dragons, créatures maléfiques en vert, dernièrement ce sont les petits hommes verts qui nous envahissent…Avant le rouge sang des affiches de films d'horreur c’était le vert qui dominait. Aujourd'hui les comédiens refusent toujours de porter un vêtement vert sur scène (la légende dit que Molière serait mort vêtu de cette couleur). Toutes ces légendes viennent du temps où le vert était instable et empoisonné.
Et pourtant le billet le plus puissant reste le dollar vert, certainement pas un hasard... « Si l'argent n'a pas d'odeur il a bien une couleur » (1)
Aujourd'hui, la société moderne en a fait un symbole de liberté, de jeunesse, de santé, ce qui aurait été incompréhensible pour un Européen de l'Antiquité, du Moyen-Age et même de la Renaissance où cette couleur n'avait rien à voir avec la nature (limité au feu, l'air, l'eau, la terre).C'est peut-être l'Islam qui, le premier, a associé vert et nature : à l'époque de Mahomet, tout endroit verdoyant était synonyme d'oasis, de paradis. On dit que le prophète lui-même portait un turban et un étendard vert. En Occident l'association vert/nature vient à l'époque romantique avec les apothicaires et les pharmacopées à base de plantes. Tout ce qui est vert est désormais gage de naturel et de santé mais jusqu'à quand ?

(1) Michel Pastoureau, Le petit livre des couleurs, Éditions du Panama, Paris, 2005.

vert_gazon_1 Le bois de Hal et son tapis bleu de jacinthes sauvages (Hal - Belgique)

vert_gazon_2Crosswalk green light (Paris - France)

vert_gazon_3Poivron vert au jardin (Toulouse - France)

vert_gazon_5 Entrée colorée par le chef Olivier Bacchetta du restaurant Le Coq en Pâte (Bruxelles - Belgique)

COMMENTS

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.