C ° Ivoire

C ° Ivoire

Ivoire : appartient au champ chromatique du blanc caractérisé par une impression de forte luminosité, sans aucune teinte dominante. La couleur...


Ivoire : appartient au champ chromatique du blanc caractérisé par une impression de forte luminosité, sans aucune teinte dominante. La couleur ivoire correspond à celle du lait, ou très légèrement gris-jaunâtre comme le vieil ivoire patiné.

Le blanc résulte de « la teinte obtenue en mélangeant la lumière de toutes les couleurs » selon Isaac Newton, elle n'est donc pas réellement une couleur. Pour Goethe, le blanc s'oppose au noir en faisant une des trois paires de couleurs pures.

Obtenir du blanc pour donner de l'éclat à toutes les couleurs est un problème ancien, commun aux teinturiers et aux artistes. Le blanc doit être blanc et le rester. Il existe donc un « Colour Index » de pigments blancs. La céruse (PW1), à base de plomb, a longtemps été le seul pigment vraiment blanc et couvrant, avec l'inconvénient de la toxicité cause de son interdiction. Il a été remplacé, depuis, par le blanc de zinc (PW4) et le blanc de titane (PW6).

L'étymologie du mot proviendrait du germanique blank, qui signifiait dans un premier sens : brillant, clair, et dans un second sens : nu.
Le Répertoire de couleurs (1) de la Société des chrysanthémistes publié en 1905 présente quatre teintes de Blanc crème, citant Blanc d'ivoire comme synonyme français.

En Occident, le blanc est, entre autres, le symbole de la pureté et de l''innocence. Il est également associé à l'absence, au manque : une page blanche (sans rien), une voix blanche (sans timbre), une nuit blanche (sans sommeil), une balle à blanc (sans poudre), ou encore « J'ai un blanc ! ».
On pense aussi à la virginité, au propre, à la sérénité, à la paix (le drapeau blanc et la colombe), le froid (le réfrigérateur et le glacier) ou encore à la vieillesse et la sagesse.
En Asie et dans une partie de l'Afrique, le blanc est la couleur du deuil.

Ivoire

Paris Xème arrondissement

ivoire_4

Brouillard sur Anvers

ivoire_1

Noix de St Jacques de Dieppe marinées, Citron – Algues vertes – Concombre – Caviar (Restaurant Coq aux Champs - Soheit-Tinlot)

ivoire_2

Horloge & BMX

(1) Henri DAUTHENAY, Répertoire de couleurs pour aider à la détermination des couleurs des fleurs, des feuillages et des fruits, Société française des chrysanthémistes et René Oberthür ; avec la collaboration principale de Henri Dauthenay, et celle de MM. Julien Mouillefert, C. Harman Payne, Max Leichtlin, N. Severi et Miguel Cortès,  Paris, Librairie horticole,‎ 1905.

 

COMMENTS

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.