Une piste pour la semaine . ιδʹ37

Une piste pour la semaine . ιδʹ37

Pour une semaine ardente et cathartique... > The Bug - Angels & devils [2014] | Electronic, Rap, Reggae Kevin Martin, l'homme...


Pour une semaine ardente et cathartique...

Angel and devil - Folder

> The Bug - Angels & devils [2014] | Electronic, Rap, Reggae

Kevin Martin, l'homme qui se cache derrière une myriade de projets - liés à l'ambient expérimental (EAR), le jazz (God), le hip-hop (Ice), ou la musique électronique (Techno Animal) - a fondé The Bug en 1996 pour "Tapping the Conversation", un album de dub puissant (basé sur le film de Francis Ford Coppola  "The Conversation" en 1974) enregistrées pour Wordsound avec le maestro d'ambiant breakbeat dj Vadim. Kevin Martin ré-interprète la street music - la plupart du temps dancehall, mais aussi la grime et le dubstep - depuis près de 17 ans en tant que The Bug, l'un des nombreux pseudonymes avec lequel il a travaillé dans cette longue carrière de musique underground. Il s'y révéla comme un artiste rare capable de placer ces sons dans des contextes outrancier sans rien sacrifier de leur férocité. Il revient ici avec "Angels & Devils", un album qui conserve la brutalité précise de sond dernier LP "Zoo of London", mais semble plus travaillé en comparaison. Sur "Angels & Devils", Martin bifurque d'intérêts, offrant six chansons de chants boueux et funèbres et six pistes rauques, souligné par des MC puissants. Se présentant comme deux forces opposées, en un gambit artistique qui fonctionne à peu près comme le théâtre de la Grèce antique.

///

A track for the week. ιδʹ37

For a fiery and carthic week...

Kevin Martin, the main man behind a myriad of projects -- related to experimental ambient (EAR), space jazz (God), hip-hop (Ice), and electronic music (Techno Animal) -- founded the Bug in 1996 for "Tapping the Conversation", a heavy dub album (based on Francis Ford Coppola's 1974 film The Conversation) recorded for WordSound with ambient-breakbeat maestro dj Vadim. Kevin Martin has been re-interpreting street musics — mostly dancehall, but also grime and dubstep — for nearly 17 years as the Bug, one of many aliases he’s worked under in a long career in underground music. He’s proved himself the rare artist capable of placing these sounds into more outre contexts without sacrificing any of their ferociousness. He returns here with "Angels & Devils", an album that retains the precise brutality of "London Zoo" but feels labored in comparison. On Angels & Devils, Martin bifurcates his interests, offering six songs of muddy dirges and six tracks of raucous, MC-aided bangers. Presenting oneself as two competing forces is an artistic gambit that runs roughly from Ancient Greek theatre.

Track listened during the 2014 September month

> Facebook
> Twitter
> Label > Ninja Tunes Record

COMMENTS

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

hello