Temps futurs – Aldous Huxley

Temps futurs – Aldous Huxley

Un passage de ma dernière lecture.. - C'est passablement dur pour ceux qui reviennent, par un retour atavique, au type d'accouplement...


Un passage de ma dernière lecture..

- C'est passablement dur pour ceux qui reviennent, par un retour atavique, au type d'accouplement ancien.
- Sont-ils nombreux ?
- De 5 à 10 % de la population. Nous les appelons les "Chauds".
- Et vous ne permettez pas... ?
- Nous les exorcisons à coups de trique quand nous les attrapons.
- Mais c'est monstrueux !
- Bien entendu, acquiesce l'Archi-Vicaire. Mais rappelez-vous votre histoire. Si l'on veut de la solidarité sociale, il faut qu'on ait soit un ennemi extérieur, soit une minorité opprimée. Nous n'avons pas d'ennemis extérieurs, de sortie qu'il nous faut tirer parti au maximum de nos Chauds. Ils sont ce qu'étaient les juifs sous Hitler,ce qu'étaient les bourgeois sous Lénine et Staline, ce qu'étaient jadis les hérétiques dans les pays catholiques et les papistes chez les protestants. Si n'importe quoi va de travers, c'est toujours la faute des Chauds. Je ne sais pas ce que nous ferions sans eux.
- Mais ne réfléchissez-vous jamais à ce qu'ils doivent éprouver, eux ?
- Pourquoi le ferais-je ? Tout d'abord c'est la Loi. Triste châtiment pour avoir été puni. Deuxièmement s'ils sont avisés, ils ne se feront pas punir. Tout ce qu'ils ont à faire, c'est éviter d'avoir des enfants pendant la saison interdite, et dissimuler qu'ils deviennent amoureux et entretiennent des relations permanentes avec des personnes de sexe opposé.

Pour un peu plus de détail : Un scénario de film est retrouvé : Longtemps après la guerre nucléaire, l'élégant et candide Dr Poole débarque dans une Californie fantomatique. Courtoisement accueilli, il découvre une humanité mutante soumise au culte d'idoles sanguinaires, une civilisation désolée où l'accouplement n'est permis que quinze jours par an. De rares dissidents tentent d'échapper au cauchemar. Avec son ironie féroce, Huxley annonçait, voici plus d'un demi-siècle, ces temps futurs dans lesquels nous sommes entrés.

Aldous Huxley, Temps futurs (Ape And Essence), 1948.

COMMENTS

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

hello