Une descente dans le Maelstrom – Edgar Poe

Une descente dans le Maelstrom – Edgar Poe

Un passage de ma dernière lecture en date.. Nous avions atteint le sommet du rocher le plus élevé. Le vieil homme,...


Un passage de ma dernière lecture en date..

Nous avions atteint le sommet du rocher le plus élevé. Le vieil homme, pendant quelques minutes, sembla trop épuisé pour parler.
- Il n'y a pas encore bien longtemps, dit-il à la fin, je vous aurai guidé par ici aussi bien que le plus jeune de mes fils. Mais, il y a, trois, il m'est arrivé une aventure plus extraordinaire que n'en essuya jamais un mortel, ou du moins telle que jamais homme n'y a survécu pour la raconter, et les six mortelles heures que j'ai endurées m'ont brisé le corps et l'âme. Vous me croyez très vieux, mais je ne le suis pas. Il a suffit du quart d'une journée pour blanchir ces cheveux noirs comme du jais, affaiblir mes membres et détendre mes nerfs au point de trembler après le moindre effort et d'être effrayé par une ombre.

Pour un peu plus de détail : Edgar Poe aime à agiter ses figures sur des fonds violâtres et verdâtres où se révèlent la phosphorescence de la pourriture et la senteur de forage. - Baudelaire.
La nouvelle est téléchargeable en pdf > ici

Une descente dans le Maelstrom par Edgar Allan Poe en 1869, traduits de l'anglais par Charles Baudelaire.

No related post

COMMENTS

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.