Tomas Tranströmer – Baltiques

Tomas Tranströmer – Baltiques

Un passage de ma dernière lecture en date.. Le Couple Ils éteignent la lampe et son globe blanc rayonne un instant...


Un passage de ma dernière lecture en date..

Le Couple
Ils éteignent la lampe et son globe blanc rayonne
un instant avant de se dissoudre
comme un comprimé dans un verre d'obscurité. Puis il monte.
Les murs de l'hôtel jaillissent dans le ciel de la nuit.

Les gestes de l'amour ont molli. Ils dorment
mais leurs pensées les plus intimes se rejoignent
comme deux couleurs se confondent
sur le papier mouillé d'une gouache d'écolier.

Tout est noir et paisible. Mais la ville semble s'être rapprochée
cette nuit. Toutes fenêtres éteintes. Les maisons sont venues.
Elles sont là, en attente compacte,
une foule de gens au visage impassible.

Pour un peu plus de détail : C'est avec une perception aiguë, méticuleuse, que Tomas Tranströmer parcourt la zone limitrophe des terres habitées, comme si cette étendue en marge s'apparentait à un réservoir de visions simples suscitées au bord du réel. Les livres qu'il publie depuis 1954 suggèrent une quête obstinée, accomplie sans emphase et pas à pas, qui affronte l'opacité des signes, l'irréductibilité des choses, l'ombre des actes. Une tension singulière se développe qui souligne le doute, l'ironie, mais aussi l'ampleur du dessein. Qu'il évoque des terres familières, des horizons lointains ou des séquences historiques, Tranströmer se livre à des travaux d'approche qui suggèrent plus la déroute que le but. Souvent inscrits entre rêve suspendu et terreur redoublée, ses textes sont peuplés d'anonymes fugaces, renaissants, pareils aux figures sans visage et sans âge d'une sombre allégorie.

Baltiques par Tomas Tranströmer en 2011, éditions Gallimard (Poésie)

No related post

COMMENTS

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.