Contes de la folie ordinaire – Charles Bukowski

Contes de la folie ordinaire – Charles Bukowski

Un passage de ma dernière lecture.. O. K., là-dessus je m'assieds, je débouchonne le whisky, je remplis deux verres à ras-bord,...


Un passage de ma dernière lecture..

O. K., là-dessus je m'assieds, je débouchonne le whisky, je remplis deux verres à ras-bord, j'enlève chaussures, chaussettes,  pantalon, chemise, et j'allume une cigarette, en caleçon. Ça me prend souvent et je n'hésite pas. J'aime mon confort. Si la fille n'est pas contente, rien à foutre, elle à le droit de se tirer. Pourtant, elles restent toutes. J'ai un truc. Certaines disent que j'aurais dû être roi, les autres disent autre chose, et merde.
Elle ne laisse pas grand-chose dans son verre et elle remet son disque.
" J'ai mes gosses dans l'Ohio, trois beaux gosses...
- Laisse tomber, on en est plus là. Dis-moi, tu fais des pipes ?
- Pardon ?
- OH ! MERDE. "
J'écrase mon verre sur le mur.
J'en demande un autre, je le remplis et on se remet à picoler.
Le whisky nous occupe un moment et ça doit me monter à la tête, je ne sais pas comment je me retrouve à poil sur le lit.
Margy est debout à côté, nue, et elle m'astique la queue à toute vitesse avec son renard. En même temps qu'elle astique elle répète :
" Je vais te baiser, je vais te baiser.
- Écoute, je ne sais pas si tu y arriveras. Je me suis branlé dans l’ascenceur, sur le coup de huit heure.
- Je te baiserais quand même. "

Pour un peu plus de détail : Toutes les histoires de Bukowski sont aussi vrais qu'infectes et, en cela, font honneur à la littérature : il raconte ce que les autres enjolivent et dissimulent. Le sexisme, la misère du quotidien, la violence et les sentiments de ceux qui se curent le nez. Et c'est pour ça qu'il gêne : il parle à tout le monde. - Jean-François Bizot.
Paru sous le titre original : Erections, ejaculations , exibitions and general tales of ordinary  madness

Contes de la folie ordinaire par Charles Bukowski en 1869, traduits de l'anglais par Charles Baudelaire.

No related post

COMMENTS

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.