Avoir la pépie (part. 1/2)

Avoir la pépie (part. 1/2)

En Belgique il y a beaucoup de choses appréciables.. Si on se réfère au cliché il y a les frites et...


En Belgique il y a beaucoup de choses appréciables..
Si on se réfère au cliché il y a les frites et la bière, autant le dire tout de suite je vais rester sur le cliché.. Et passer rapidement sur le cornet de frites que je ne connais qu’insuffisamment encore aujourd’hui après cette presque première année écoulée dans le pays..
En revanche je me suis spécialisé dans la dégustation de la pintje !

Et alors là le pays a de quoi vous servir..
Mais tout d’abord une petite définition :
La bière est une boisson alcoolisée obtenue à partir d’eau et la fermentation d'un moût fabriqué avec du houblon et/ou, le plus souvent, du malt d'orge.
L’existence de cette boisson remonte à l’Antiquité (la fabrication de bière sikaru est attestée à Sumer au IVe millénaire av. J.-C.), elle est l'une des boissons les plus populaires à travers le monde.

La Belgique est souvent reconnue comme étant le pays de la bière. Il s’y produit plus de 1000 bières différentes. La consommation moyenne annuelle par habitant est de 96,2 l (2003), pour comparer en France la consommation moyenne par an et par habitant atteint les 33,7 l (2003), autant dire que les français sont petits joueurs (pour la bière en tout cas).

Alors forcément vu qu’il existe un grand nombre de bières différentes il a fallu classer tout ça, voilà une présentation afin que les non-initiés comprennent un peu ce monde fabuleux.

  • Fermentation basse

Bière de table : Faible taux d’alcool (moins de 1,5%).
Pilsner ou Pils : On les reconnaît aisément à leur couleur claire et leur goût doux, les plus vendues aussi.
Bière brute : Apparue en 1997 est élaborée à partir de méthodes de vinification champenoise (rare).

  • Fermentation haute

Bière d'abbaye : Contrairement aux bières dites « trappistes », les bières d’abbaye sont brassées par des brasseurs commerciaux et tirent leur nom d’une abbaye abandonnée ou en fonction. Internationalement, les marques les plus connues sont Leffe (Inbev) et Grimbergen (Maes). On peut également citer les « Tripel Karmeliet », les bières de « Maredsous », de « Watou », de « Saint-Feuillien », de « Floreffe », de « Val-Dieu », etc…
Trappiste : Brassées à l’intérieur d’une abbaye trappiste. L’entièreté du processus de fabrication doit être exécuté ou supervisé par les moines trappistes. Seules sept abbayes rencontrent ces critères en ce moment, et six sont situées en Belgique : West-Vleteren, Westmalle, Achel, Rochefort, Orval et Chimay. La septième bière trappiste est La Trappe, produite aux Pays Bas.
« Double » : La bière dite « double » a une couleur brune caractéristique. Ce sont les moines trappistes de Westmalle qui ont développé ce style au XIXe siècle. Ces bières titrent un taux d’alcool de 6% à 8%.
« Triple » et « Quadruple » : Pour brasser ces bières blondes ou, rarement, brunes, le brasseur utilise plus de fermentables et une souche de levure plus résistante à l’alcool. Ces bières sont fortes de goût et de taux d’alcool.
Bière Ambrée ou Spéciale* : Les recettes de ces bières sont des adaptations des ale britanniques (donc à fermentation haute) au goût du public belge.
Bière blanche : Les bières blanches, appelées witbier en néerlandais, sont des bières contenant du froment malté ou non. Elles sont modérément douces et plutôt rafraîchissantes. On remarquera aussi les notes des épices utilisées, coriandre, pelures d’oranges, mais aussi cumin. On les sert parfois avec une tranche d’orange, surtout comme rafraîchissement en été.
Saison : Ces bières de campagnes sont saisonnières, contiennent relativement peu d’alcool, et ont souvent un goût fruité qui les rend agréables à boire en saison chaude, proviennent essentiellement de région Wallonne.
Vieille brune : Bières de campagne de Flandre orientale, ressemblant à s'y méprendre à la bière rouge.
* Spéciale peut aussi catégoriser l'ensemble des bières Belges de fermentation haute (autre que les trappistes).

  • Fermentation spontanée

Lambic : Ce sont des bières typiques de la Belgique, avec un goût acide très spécifique. Les lambics ne sont ni à fermentation haute, ni à fermentation basse, mais à fermentation spontanée par des levures sauvages qui sont présentes dans l’air dans les environs de Bruxelles et dans la vallée de la Senne. Il y a quatre catégories de bières dérivées des lambics : « Gueuze », « Kriek », « Framboise » et « Faro ».

  • Fermentation mixte

Bière rouge : La brasserie Rodenbach a lancé ce type de bière il y a plus d’un siècle. Pour le brassage, on utilise des moûts grillés, une fermentation à l’aide de plusieurs variétés de levures pour fermentation haute. La bière repose après en fûts de chênes. Il en résulte une bière moyennement forte, de couleur rouge profonde, et un goût typique, acide et fruité.

Voilà pour essayer de vous cultiver sur les variations autour des bières, bien sûr on vous demandera rarement de choisir une bière selon sa fermentation mais il est d’usage voir indispensable de connaître ces choses pour votre survie en Belgique.

De mon côté j’ai un penchant assez prononcé pour les double et triple qu’on retrouve aussi chez certaines trappistes (l’apothéose).

Et pour m/a/es petite/s préférée/s : Les Trappistes Rochefort.
Directement sorties de l'abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy (au nord de Rochefort, petite ville qui se situe dans la Province de Namur) qui compte une vingtaine de moines. Cinq d'entre eux travaillent à la brasserie. On brasse à l'abbaye depuis 1595 mais à l'époque, la priorité était donnée à l'activité agricole. À Rochefort, la quantité de bière fabriquée est volontairement limitée. Cela représente néanmoins une production de 300 hectolitres de bières par semaine.
Il existe trois types de bières de Rochefort, la 6 (la plus ancienne), la 8 « Spéciale » et la 10 « Merveille », dont le pourcentage d'alcool en volume est respectivement de 7,5 %, 9,2 % et 11,3 %. Toutes trois sont des bières brunes de fermentation haute.

Je remercie donc ici toutes les brasseries Belges qui continuent de nous abreuver de leur délicieux nectar.

PS : Oui bien sûr pour les Belges qui me lisent, il y a bien plus que ça ici, il y a aussi les gaufres.. ahah !
PS II : *Teaser* la prochaine fois comment on fait et déguste la bière.
PS III : Et je ne peux, ne pas poster cette photo d'un ami photographe d'une bière de luxe !

Bière de Luxe by Lilutch

No related post

COMMENTS

  1. MaTi

    avril 11

    Vive la bibinne!!!!!

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

hello